Développeur web et mobile (2),
direction Pole Emploi…

Publié le 11 février 2021, par Richard Carlier
Série: Développeur Web et Mobile
#annonces #developpeurMobile #developpeurWeb #emploi #pole emploi

Pour étudier le marché de l’emploi des développeurs web et mobile, j’ai retenu l’approche d’étudier les offres d’emplois.

Et pour ce faire, le premier endroit où il faut se rendre est bien sûr la source, c’est à dire Pole Emploi.

Vous cherchez une Formation professionnelle Développement web ?

Choisissez une valeur sûre, Digital Campus Paris.

(et en plus, vous m'aurez comme professeur référent et formateur...)

Le site de Pole Emploi

Débutons notre analyse par aller visiter le site de Pole Emploi.

655 881 offres d’emploi nous attendent ce matin (8 février 2021), tous secteurs confondus, avec un beau moteur de recherche simplifié.

Puis dessous la liste de 41 secteurs qui recrutent. Dont:

  • 28 – Informatique et télécoms, et 30 métiers recherchés (Développeur informatique, Chef de projet informatique, Développeur web, Webmaster…)
  • 29 – Internet – Ecommerce, et 21 métiers recherchés (Développeur web, Webmaster, Intégrateur, Chef de projet web…)

Premier constat, les 2 secteurs possèdent des métiers en commun (ce qui n’est guère surprenant).

Les annonces

Je vais quand même utiliser le moteur de recherche avancé, saisir 2 critères plus ou moins au hasard (développeur javascript, La Garenne Colombes). Et paf, 50 offres arrivent. Par défaut dans un rayon de 10km.

De nombreux critères permettent d’affiner la recherche, selon la date de l’offre, le type de contrat… Efficace.

En cliquant sur une annonce, on en a le détail. Sur la capture, la première annonce n°9867359 (dont j’ai raccourci le texte):

Le texte est un peu « en vrac ». Une analyse HTML du site (afficher source, inspecteur…) révèle d’ailleurs que c’est un simple « paragraphe », égayé de quelques retours à la ligne…

Quelques informations autour de l’annonce : localisation sur une carte, type de contrat, expérience et qualification… En passant d’une annonce à l’autre, le contenu (et la structure) des annonces varie, sans doute selon la provenance.

Celle ci est particulièrement détaillée:

L’annonce suivante (n°9779732) nous donnera par ailleurs une idée du nettoyage des données qui nous attend…

Ça ressemble à du HTML, mais c’est vraiment le texte qui s’affiche (un développeur Javascript potentiel doit avoir mal aux yeux, mais bon…)

Certaines annonces proviennent directement de Pole Emploi, d’autres proviennent de partenaires (sites ou cabinets de recrutement à priori). J’imagine aisément que ces partenaires remplissent leurs annonces de leur côté, comportant certainement des métas-données qui ne sont pas forcément transmises en tant que telles, mais agrégées dans un texte brut, ce qui explique les formats.

Avec du bon, et du moins bon:

A gauche, du texte assez brut (et de fait pas très lisible), à droite une autre annonce un brin plus organisée

Là encore, tout cela ne présage rien de bon pour l’analyse des données…

Rest API à la rescousse

Bien sûr, je ne vais pas analyser les 655 881 annonces du site une par une pour mon étude. Ni même celles correspondant à mes secteurs préférés…

Cliquer sur page suivante trop de fois n’est pas mon objectif.

Il se trouve que Pole Emploi met à disposition des outils pour consommer les données via une Rest API, permettant de charger des flux JSON. L’idée derrière étant de permettre à des partenaires de diffuser des annonces sur leurs sites Internet.

Ou, dans mon cas, les analyser plus automatiquement.

Une mine d’or que je vous propose d’étudier dans l’épisode 3.

Top