Ménage de printemps,
nettoyer le(s) cache(s)

Publié le 29 avril 2024, par Richard Carlier
Série: Libérer de l'espace disque

L’inconvénient de s’intéresser à la data, et aux Intelligences Artificielles, c’est que cela remplit vite le disque dur…

Du coup, poussons le ménage entamé avec les node_modules, mais ce coup ci sur les dossiers de cache des outils d’installation.

Précisons quand même en disclamer que ne faites cela qu’après quelques bonnes sauvegardes… (qui prennent de la place aussi, je sais)

Et que je n’ai mis que la version mac, mais il existe l’équivalent windows/linux.

Installations ?

Les utilisateurs de Node et Python (et sans doute d’autres langages) sont habitués à installer via la ligne de commande des packages complémentaires.

Ils fonctionnent, de ce que j’en sais, plus ou moins tous pareil.

Nous travaillons dans un environnement virtuel (en théorie) pour chaque projet. Et nous faisons des installations à chaque fois, ce qui multiplie les Mo/Go.

Si nous avons besoin de place, on peut détruire le dossier node_modules des vieux projets (et le reconstituer si besoin grace au fichier package.json) comme expliqué dans l’article précédent. Idem pour python avec son venv (mais attention à créer le fichier requirements.txt avant).

Bref, quand on installe un package (node ou python), on lance un téléchargement – mais en fait pas toujours. Car le système va d’abord vérifier la version sur le site distant (sauf si on la précise), puis vérifier si on ne l’a pas déjà installé dans un projet précédent. Si oui, il prendra celle du disque dur et la copie dans notre venv; sinon il la télécharge dans son cache, puis la copie…

L’idée étant d’éviter de télécharger, et donc soulager le réseau.

Mais pas le disque dur.

Car, à force, les versions anciennes s’accumulent.

Ménage pip (python)

La doc de pip nous donne quelques instructions intéressantes, permettant d’en savoir plus sur l’état du cache.

pip cache info

pour savoir la place occupée (2,5 Go dans mon cas…)

pip cache purge

pour vider. Et hop, à faire de temps à autre…

Ménage npm (node)

La encore la documentation de pip nous indique la commande. Tout en nous disant que ce n’est pas utile de le faire (du moins, dans l’idée de purger un package qui aurait un problème). Mais là, l’idée est de faire de la place, donc, allons y:

npm cache clean --force

Et bim, 9Go de libérés !

Et pour ceux qui utilisent npx, le cache est différent…

npx clear-npx-cache

et rebim, 2,8 Go …

Ménage dart (flutter)

J’ai récemment désinstallé et réinstallé dart, donc l’espace occupé est faible

dart pub cache clean

Un seul petit giga…

Et dans la foulée…

Homebrew peut aussi être nettoyé via un

brew cleanup

qui me libère « que » 760 Mo.

 

Le dossier cache de Unity va aussi me faire de l’espace, en supprimant via le finder le dossier

/Users/%username%/Library/Unity/cache

Et là, c’est quasi 18Go que je libère… bigre.

 

Conclusion (provisoire)

Ne reste plus qu’à vider la corbeille, et redémarrer le mac pour finaliser la purge.

Si mon calcul est à peu près juste, c’est presque 33 Go que je viens de libérer.

Le plus drôle, c’est que j’ai encore des dossiers à explorer…

Top